JPO le mercredi 8 Février 2023 - 14h à 17h30      
  • j
EN SAVOIR +

Présentation du métier

Présentation du métier

_GSF1806-WEB

Les missions d’un Masseur-Kinésithérapeute

Le masseur-kinésithérapeute est un professionnel de Santé, diplômé d’Etat par le ministère de la Santé.

Selon l’article L. 4321-21 du code de déontologie, le masseur-kinésithérapeute exerce son activité en toute indépendance et en pleine responsabilité.

L’exercice de la profession s’articule autour des domaines de la prévention, de la promotion de la santé, du diagnostic masso-kinésithérapique et des traitements des troubles du mouvement ainsi que des déficiences des capacités fonctionnelles.

Le masseur-kinésithérapeute intervient pour prévenir, rétablir et rééduquer l’altération des capacités motrices de ses patients.

Il s’appuie sur le diagnostic d’un médecin, de l’examen des radiographies ainsi que de son examen clinique pour décider du traitement à mettre en pratique.

Le masseur-kinésithérapeute est le seul habilité à émettre un diagnostic spécifique, pour l’orientation de ses actes en personnalisant sa prise en charge individuelle du patient.

Il adapte ces techniques à chaque patient (le massage, les mobilisations articulaires, le renforcement musculaire, le réentrainement à l’effort, ou la rééducation par exemple) pour stimuler les muscles altérés afin d’effectuer une rééducation. Le masseur-kinésithérapeute doit faire preuve d’adaptabilité en tenant compte des capacités physiques de ses patients : une personne âgée mettra plus de temps à récupérer qu’un jeune.

Les trois grands domaines de l’exercice professionnel sont le cardio-respiratoire, le musculosquelettique et le neuro-musculaire.

_GSF1954-WEB

Il est amené à prodiguer des conseils à son patient pour que ce dernier puisse corriger ses mauvaises habitudes et ainsi éviter de rencontrer les mêmes difficultés.

Les soins de rééducation sont dispensés sur prescription médicale. Le masseur-kinésithérapeute est habilité à prescrire certains médicaments, dispositifs médicaux et plus récemment actes d’imagerie médicale.

Le futur masseur-Kinésithérapeute sera amené à se former tout au long de sa vie professionnelle dans le cadre du Développement Professionnel Continu (DPC). Cette démarche active tout au long de l’exercice professionnel assurera l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.